Ligne de foulée : un concept clé dans l’univers des escaliers

12 juin 2024

Si vous êtes en quête d’un escalier intérieur ou extérieur, vous avez peut-être déjà rencontré l’expression “ligne de foulée” au cours de vos recherches. Spécialiste des garde-corps et des escaliers, notre équipe vous délivre toutes les informations nécessaires pour comprendre l’importance et l’intérêt de la ligne de foulée sur votre futur escalier. Avec L’Escalier Contemporain, faites alors le choix d’un modèle en totale adéquation avec les usages souhaités dans un cadre professionnel ou privé.

Qu’est-ce que la ligne de foulée ?

Sur un escalier, la ligne de foulée se définit comme l’itinéraire préférentiel des utilisateurs. Elle correspond en d’autres termes au chemin naturel emprunté par les individus lorsqu’ils montent ou descendent les marches d’un escalier donné.

Sous forme de ligne imaginaire, la ligne de foulée est donc le témoin des multiples passages des usagers d’un escalier. Au fil du temps, des marques peuvent d’ailleurs apparaître sur les marches : elles matérialisent de cette façon la trajectoire habituelle des personnes lors de la montée et de la descente des marches.

Élément essentiel dans la conception d’un escalier, la ligne de foulée optimale doit être réfléchie en amont de la fabrication par les constructeurs afin de produire des escaliers dont le confort et la sécurité s’adaptent idéalement aux exigences des utilisateurs contemporains ainsi qu’aux normes en vigueur.

Comment déterminer la ligne de foulée parfaite ?

Suivez le guide pour calculer la ligne de foulée idéale, qui permet elle-même de déterminer le giron parfait, soit l’espace réellement disponible sur une marche pour poser le pied, un autre élément déterminant dans le confort global d’un escalier. En principe, un giron d’escalier ne doit pas être inférieur à 23 cm, tandis que la hauteur de marche ne doit pas excéder 21 cm pour permettre une utilisation confortable par des individus aux âges et aux tailles variés.

Traditionnellement, on considère que la ligne de foulée d’un escalier droit ou à quart tournant se situe en son milieu sur un escalier de moins de 1 mètre ou bien à 50 cm de sa rampe intérieure sur un modèle de taille supérieure. Pour des déplacements optimaux, cet itinéraire préférentiel doit également être parallèle au garde-corps ou à la rampe de l’escalier. Petite nuance pour un escalier hélicoïdal (ou “escalier à colimaçon”) : le calcul s’effectue de la même manière que pour un escalier droit ou à quart tournant, mais le rayon y remplace la largeur et la rampe extérieure doit être choisie comme point de référence en lieu et place de la rampe intérieure.

La ligne de foulée ne doit cependant pas être confondue avec le pas de foulée, qui désigne quant à lui l’équivalent de 2 hauteurs de marche + 1 giron d’après la formule de Blondel. Ce rapport ergonomique entre la hauteur et la distance d’un pas se rapproche au maximum de la foulée naturelle d’une personne empruntant un escalier et doit être compris entre 58 et 64 cm.

Avant d’investir dans un escalier, renseignez-vous donc sur ces différentes caractéristiques techniques afin de faire l’acquisition d’un modèle certifié conforme à toutes vos attentes grâce à une cohérence idéale entre ses différentes proportions.