La hauteur de marche : un pilier de l’escalier !

29 avril 2019

La hauteur de marche d’un escalier est un élément de  primordial pour le confort d’utilisation. Sa dimension peut parfois être imposée par des normes suivant la destination de l’escalier. En effet, elle impacte directement  la facilité (ou difficulté) de montée et  descente de l’escalier. Lescaliercontemporain.fr vous détaille les informations importantes concernant la hauteur de marche.

 

 

Définition de la hauteur de marche :

La hauteur de marche se mesure du plan de la marche inférieure au plan de la marche supérieure. Elle doit être comprise entre 16 et 24 cm. A noter que la hauteur « idéale » pour un escalier droit est de 17 cm.

Il est important de dissocier escalier principal et escalier secondaire. Pour un escalier principal, elle ne doit pas excéder 19 cm, pour un escalier secondaire la elle peut être supérieure. L’escalier sera alors plus raide.

La hauteur est déterminante pour une foulée normale. On la mesure par une relation directe avec la dimension du giron. Ce rapport s’appelle Loi de Blondel ou pas de Blondel.

Elle fonctionne de manière proportionnelle inversée avec le giron. Plus une hauteur de marche est importante et plus le giron est faible. Et plus elle est faible plus le giron sera  important.

C’ est un des deux éléments techniques essentiels de votre escalier.

Les hauteurs suivant les types d’escaliers :

Pour un escalier droit, la hauteur de marche est généralement faible. L’escalier droit est majoritairement utilisé comme escalier principal. Pour une hauteur identique, un nombre de marche réduit permet un recul moins important mais l’escalier sera alors plus raide.

Dans un escalier colimaçon, elle est généralement autour de 21 cm. Il est en effet nécessaire de garder une échappée de tête suffisante et une hauteur plus faible ne permet pas d’utiliser l’escalier colimaçon dans de bonnes conditions.

Enfin pour un escalier gain de place, le plus utilisé en escalier secondaire, la hauteur est fréquemment supérieure à 20 cm.

 

En  résumé, cette hauteur est déterminante pour le confort de votre escalier. En outre elle est étroitement liée au giron de marche et soumise à des normes en espace public.