L’escalier suspendu, une option d’aménagement possible ? Découvrez les contraintes

3 juillet 2024

Dans la grande famille des escaliers, l’escalier suspendu fait incontestablement partie des modèles les plus minimalistes et les plus modernes. On l’apprécie en effet pour sa structure quasi invisible, ses marches autoportées et sa silhouette aérienne du plus bel effet dans les intérieurs contemporains.

L’installation d’un escalier suspendu intérieur s’accompagne toutefois de certaines contraintes. Suivez le guide pour déterminer si ce type d’escalier est un choix envisageable dans le cadre de l’aménagement ou de la rénovation de votre maison ou appartement.

Pourquoi choisir un escalier suspendu ?

Nombreux sont les avantages de l’escalier suspendu. Son design épuré séduit d’abord à coup sûr les adeptes de la décoration d’intérieur. Parce qu’il est composé exclusivement de marches et fabriqué sans limon ni contremarches, cet escalier permet alors d’agrandir visuellement l’espace, un atout majeur dans les logements urbains de superficie limitée.

Réduite à l’essentiel, la structure de l’escalier suspendu garantit le passage optimal de la lumière. Choisissez-le notamment pour illuminer votre couloir, salon ou hall d’entrée, sans faire de compromis sur l’esthétique et l’harmonie visuelle de vos espaces de vie.

Il y en a également pour tous les goûts et pour toutes les envies avec l’escalier suspendu. Celui-ci peut être conçu à partir des matériaux de fabrication les plus variés, à l’image du bois massif, de l’acier ou du verre. Chez L’Escalier Contemporain, le modèle “Miami” associe par exemple des marches en chêne, en hêtre ou en movingui (essence exotique d’Afrique de l’Ouest) à un garde-corps unilatéral en verre pour une plus grande sécurité et une élégance préservée par rapport à un escalier suspendu classique.

En prime, ce type d’escalier peut prendre toutes les formes possibles et imaginables, de l’escalier droit à l’escalier tournant, en passant par l’escalier hélicoïdal.

Quelles exigences respecter pour installer un escalier suspendu chez vous ?

Les contraintes associées aux escaliers suspendus sont majoritairement liées à leur conception. Le budget peut être un premier frein pour de nombreux propriétaires, dans la mesure où l’escalier suspendu représente généralement un certain investissement.

Outre un prix élevé, ce type d’escalier se caractérise aussi par une installation complexe qui requiert presque obligatoirement les compétences d’un professionnel. En tant que novice dans les travaux d’aménagement et de rénovation, ne vous lancez donc pas seul dans le montage de votre futur escalier suspendu. Faites appel aux services d’une personne ou d’une entreprise habilitée pour davantage de sécurité.

Dernière contrainte et pas des moindres, un escalier suspendu doit nécessairement être placé contre un mur porteur pour assurer l’ancrage solide des marches. On parle ici d’échiffre, soit le pan de mur destiné à supporter la charge de l’escalier et de ses utilisateurs. Plus précisément, ces dernières doivent être impérativement fixées à un mur de béton plein de 200 mm d’épaisseur minimum : fixées par scellement chimique, les marches d’un escalier suspendu ont besoin d’une matière dense tout autour de leur fixation pour une tenue parfaite, fiable, durable et sécurisée.

Rendez-vous sur notre site pour découvrir le modèle “Miami” et les autres références de notre gamme d’escaliers suspendus à fort potentiel décoratif.